Contactez-nous

Emprunter plus grâce à la vente à soi-même avec une capacité d'emprunt plus élevée.

En mobilisant un ou plusieurs crédits immobiliers à concurrence de la valeur cumulée des biens mobilisés par ses associés et ses dirigeants, en lieu et place ou en complément des modalités habituelles de financement des entreprises, la vente à soi-même offre une capacité d’emprunt qui se révèlera en de nombreuses hypothèses beaucoup plus élevée que celle pouvant être envisagée par une petite ou moyenne entreprise. De la sorte les associés et les actionnaires d’une entreprise peuvent lui permettre d’envisager des projets plus ambitieux, et en même temps, en recevoir les dividendes. Au lieu de le conserver inactif, les associés et les actionnaires d’une entreprise peuvent de la sorte dynamiser leur patrimoine immobilier sans même devoir s’en dessaisir pour la redresser, lui permettre de surmonter une période difficile, ou en financer des développements nouveaux. En permettant la monétisation du patrimoine immobilier des français qui s’est construit au cours d’une longue histoire et qui est tout à fait considérable, la vente à soi-même propose une solution alternative et en même temps très adaptée aux spécificités françaises à la question récurrente de la sous-capitalisation des petites et moyennes entreprises françaises.