Contactez-nous

Partager une succession immobilière dans l'urgence après le décès.

Contrairement aux partages immobiliers qui exigent dans le meilleur des cas plusieurs mois pour la réalisation en l’étude d’un notaire, toute vente immobilière y compris la vente à soi-même peut donner lieu immédiatement à un compromis sous seing privé conclu préalablement à sa réitération authentique en l’étude d’un notaire. La création de la société immobilière devant constituer l’instrument de la vente à soi-même peut être également très rapide en n’exigeant que quelques jours. De la sorte, l’organisation de la vente à soi-même peut être extrêmement rapide contrairement aux partages habituels des indivisions successorales, avec la possibilité de mettre en place toutes mesures d’urgence dès après le décès concernant l’occupation d’un bien immobilier par un héritier ou par un ayant droit, le paiement d’un loyer par celui-ci, toutes décisions urgentes à prendre concernant l’entretien ou la réparation de l’immeuble, etc.