Contactez-nous

Financer les droits d’entrée dans un réseau de franchise avec la vente à soi-même.

La vente à soi-même est particulièrement bien adaptée pour financer la création d’entreprise par adhésion à un réseau de franchise, laquelle exige non pas seulement le paiement d’un droit d’entrée variable le plus souvent entre 20 000 € et 1 000 000 €, mais également de financer la création de l’entreprise elle-même pour la création ou l’acquisition d’un fonds de commerce, pouvant inclure le paiement d’un droit au bail conséquent pour disposer d’un local jouissant d’une forte potentialité commerciale.

En ce qu’elle réserve au propriétaire d’un bien immobilier la possibilité d’en monétiser la valeur et d’en recevoir l’essentiel du dès après sa réitération authentique en l’étude d’un notaire, elle permet de mobiliser des capitaux importants sans même que le crédit souscrit pèse sur l’entreprise opérationnelle, puisque le crédit est souscrit non pas par cette entreprise mais par ma société civile immobilière qui est l’instrument de la vente à soi-même, en étant remboursé pour l’essentiel par les loyers payés par le propriétaire de venu locataire de lui-même, ou par les loyers payés par des tiers. L’avantage en résultant pour la jeune entreprise créée en franchise est considérable en ce que l’opération n’affecte ni le passif de son bilan ni ses charges au moment de sa création, en laissant entière sa capacité de financement par ailleurs de ses éventuels besoins. La création de la franchise est de la sorte grandement pérennisée pour les premières années de son existence.